Macron : Sa Majesté télévisée

15 Décembre 2021

D’abord à propos de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, puis sur son bilan à l’Élysée, Macron s’est imposé deux fois à sept jours d’intervalle sur les écrans télévisés. Sans être officiellement candidat, il est en campagne électorale.

Prendre la présidence du Conseil européen n’est pourtant pas un exploit : c’est une présidence tournante. Chaque chef d’État ou de gouvernement européen la prend à son tour pour six mois. Macron, en jouant au grand leader du continent, essaie de mettre à profit cette circonstance pour tenter de faire croire qu’il va faire à l’avenir ce qu’il n’a pas fait ces dernières années. C’est ainsi qu’il a notamment péroré au sujet d’un très hypothétique salaire minimum européen, au cours d’une conférence de presse de deux heures retransmise en direct par plusieurs chaînes, dont France 2. La semaine suivante Macron a mis en scène son bilan, à nouveau deux heures durant sur TF1.

En attendant son heure pour déclarer sa candidature, Macron joue à fond de sa fonction présidentielle pour occuper l’espace médiatique. Ce qu’il recommencera à n’en pas douter le 31 décembre pour la nouvelle année, puis en janvier au cours des nombreuses cérémonies de vœux.

Comme il ne va évidemment pas se présenter en expliquant qu’il fera, comme ces cinq dernières années, tout ce que lui demandera la bourgeoisie française pour s’enrichir en exploitant autant que possible les travailleurs, il va abreuver à souhait les électeurs de phrases aussi creuses que sa confiance dans l’avenir et son amour pour la France. Heureusement, personne n’est obligé d’allumer son poste et de l’écouter.

Sacha Kami