Démocratie à la sauce Biden

15 Décembre 2021

Les 9 et 10 décembre, le président américain, Joe Biden, a réuni un « sommet pour la démocratie » avec quelque 110 pays et territoires.

Parmi les chefs de gouvernement qui avaient été conviés se trouvait Bolsonaro, le président brésilien d’extrême droite, grand démocrate comme chacun sait. Parmi les intervenants, figurait également le président philippin, Duterte. Au nom de la « guerre contre la drogue », celui-ci a pourtant demandé à la police de procéder à des exécutions, et des centaines de personnes, dont le principal tort était d’être pauvres, ont été tuées. Des militants philippins ont également été liquidés. Et, en guise de réponse au Covid, Duterte avait autorisé la police à tirer à vue sur ceux qui contrevenaient au confinement.

En revanche, la Chine et la Russie n’étaient pas conviées, au motif que ce sont des régimes dictatoriaux. En réalité, leur principal tort aux yeux de Biden est qu’ils ne sont pas des alliées de l’impérialisme américain. Croisade du « monde libre » contre l’« Empire du mal » : Biden utilise les ficelles les plus usées de la guerre froide.

M. B.