À Orléans : "Contre les idées racistes, l’internationalisme ouvrier"

08 Décembre 2021

Le 2 décembre, Nathalie Arthaud était à Orléans pour rencontrer les militants et sympathisants de la région. Au lendemain de l’annonce de la candidature d’Éric Zemmour, plusieurs d’entre eux ont exprimé leur inquiétude face à la montée des idées racistes.

Les travailleurs qui tombent dans le piège du nationalisme et du racisme manquent d’une boussole leur permettant de comprendre où sont leurs intérêts : expliquer, offrir une perspective, c’est justement le rôle du parti que nous voulons construire dans la classe ouvrière. Comme l’a dit Nathalie, « Il faut que Zemmour parle dans le vide » parmi les travailleurs, que ses idées racistes n’y trouvent pas d’écho, car elles sont profondément contraires aux intérêts de la classe ouvrière. Il suffit de regarder l’entrepôt d’Amazon près d’Orléans, où on se sent « à la porte des cinq continents », comme l’a dit une camarade : les articles vendus sont le produit du travail de salariés du monde entier et, dans l’entrepôt lui-même, les travailleurs sont de toutes origines.

Face à des courants réactionnaires qui peuvent continuer à se renforcer, l’unité des travailleurs est vitale. Alors, pour toucher ceux qui se laissent tenter par le vote d’extrême droite, il faut défendre le camp des travailleurs, c’est-à-dire un programme de lutte pour faire reculer les patrons, mais aussi une politique et une perspective internationalistes.