Ville de Schiltigheim : contre le vol des congés

24 Novembre 2021

Les 530 travailleurs municipaux de la ville de Schiltigheim, dans le Bas-Rhin, étaient appelés à la grève jeudi 18 novembre par les syndicats CGT, FO et SUD pour protester contre la décision de la maire de leur retirer neuf jours et demi de congé.

Ils étaient près de deux cents à se rassembler dans la matinée devant l’Hôtel de ville avant de partir en manifestation. La maire écologiste, Danielle Dambach, qui a dans son conseil municipal des élus PS et PC, met en place la loi de transformation de la fonction publique décidée par le gouvernement Macron, qui s’en prend au temps de travail des agents municipaux partout dans le pays. Pour les soixante-dix heures supplémentaires qu’elle entend imposer aux agents de Schiltigheim, elle propose pour l’instant une compensation de seulement 230 euros annuels net, ce qui a passablement énervé les grévistes.

Pour se justifier, la maire explique que cette réforme ne lui convient pas non plus mais qu’elle est employeur et à ce titre tenue d’appliquer la loi . Le gouvernement décide d’une attaque, la majorité municipale écologiste, solidaire et citoyenne s’exécute, le partage des rôles se fait aux dépens de travailleurs municipaux. Pour défendre leurs conditions de travail, ceux-ci ne pourront compter que sur leur mobilisation.

Correspondant LO