TER d’Alsace : une journée réussie

17 Novembre 2021

Mardi 9 novembre, les cheminots du TER d’Alsace étaient appelés à la grève contre le sous-effectif et les cadences qui s’accélèrent.

Sur Strasbourg, 80 % des conducteurs étaient en grève, 70 % des contrôleurs, et la majorité des agents d’escale de la gare.

Une assemblée générale a réuni une centaine de cheminots, où les témoignages sur la dégradation des conditions de travail ont été nombreux. Le directeur d’établissement, venu sans y avoir été invité, a été sommé de s’expliquer devant les grévistes. Il a eu bien du mal à répondre aux questions qui lui ont été posées, et ses explications n’ont convaincu personne. Quand plusieurs cheminots lui ont fait part de la surcharge de travail liée à la baisse des effectifs, il a répondu que l’entreprise s’était engagée dans une « campagne d’embauches sans précédent ». Cela a eu le don d’énerver les grévistes : au contrôle, par exemple, il manque 30 postes, et le peu d’embauches que la direction consent à faire sont en CDD.

Cette journée, qui a réuni conducteurs, contrôleurs et agents d’escale, a été un succès, c’est un exemple à suivre.

Correspondant LO