TaM Montpellier : la grève du 12 novembre

17 Novembre 2021

À l’appel de FO, syndicat majoritaire chez les 680 conducteurs de bus et de tramways sur les 1 150 salariés du réseau de transport de Montpellier, aucun bus ni tram n’a circulé vendredi 12 novembre.

Une bonne centaine de grévistes ont manifesté dans le centre de Montpellier pour réclamer des augmentations de salaire. Celle de 1,37 % du point d’indice et une prime complémentaire individualisée proposées par la direction sont loin de faire le compte, vu l’augmentation des prix. Les grévistes réclament aussi des embauches, au moins huit temps plein, pour faire face à l’affluence. Les trams sont surchargés aux heures de pointe, les retards s’accumulent sur la ligne 4 ainsi que sur des lignes de bus desservant les quartiers populaires.

C’est une grève inédite, l’arrêt total des transports n’avait jamais eu lieu depuis la création de la TaM en 1978. Face à l’augmentation du coût de la vie, il faut des hausses de salaires et leur indexation sur les prix. Et face à l’augmentation de la charge de travail, il faut embaucher.

Correspondant LO