11-Novembre : ils préparent la prochaine

17 Novembre 2021

Cette année, les commémorations du 11-Novembre pour la fin de la Première Guerre mondiale, coïncidaient avec l’inhumation du dernier compagnon de la Libération. Macron, candidat encore virtuel à sa succession, n’a pas manqué de sauter sur l’occasion pour se mettre en scène.

Le discours présidentiel ne visait pas à célébrer, même de manière hypocrite, la paix retrouvée et la fin de la grande boucherie mondiale. Il était entièrement consacré à l’exaltation des « valeurs françaises », qui se résument essentiellement pour des soldats à accepter de « risquer jusqu’à leur vie pour une cause plus grande qu’eux ». Il faut vraiment être comme Macron un serviteur zélé de la bourgeoisie pour affirmer que les plus de 10 millions de morts de la Première Guerre mondiale et les 50 millions de la Seconde sont morts pour un idéal. Ils ont servi de chair à canon pendant des années, se sont fait massacrer et mutiler sur les champs de bataille pour servir les intérêts des classes possédantes en lutte pour se partager le monde.

Les cérémonies autour des guerres ont comme objectif de préparer la classe ouvrière à se laisser enchaîner derrière ses exploiteurs. L’exaltation du patriotisme ne sert au bout du compte que les intérêts sonnants et trébuchants du grand capital. Comme ses prédécesseurs, Sarkozy ou Hollande, Macron n’a pas dérogé à la règle. Avec de tels discours, il prépare la prochaine boucherie.

Camille PAGLIERI