Voitures de luxe : pas de pénurie pour le bling-bling

09 Novembre 2021

L’industrie de l’automobile de luxe se porte bien. Des marques comme Rolls-Royce, qui appartient au groupe BMW, Bentley, propriété de Volkswagen, ou Ferrari, toujours contrôlé par la famille Agnelli, ont réalisé des ventes record au premier semestre 2021.

L’augmentation des ventes va visiblement au-delà d’un rattrapage après la période Covid. Elle s’explique plutôt par le fait que les riches ont de l’argent disponible, à ne plus savoir qu’en faire. Chez Rolls-Royce, les acheteurs posséderaient chacun en moyenne six modèles de la marque.

Le prix de la Boat Tail, un modèle des plus spectaculaires de Rolls-Royce, dont la forme évoque la poupe d’un navire de luxe, commence à 23 millions d’euros. Les riches ne regardant pas à la dépense, la personnalisation des voitures avec des matériaux coûteux se développe : incrustations de nacre, bois précieux, cuir… Ces décorations supplémentaires représentent en moyenne 80 000 euros par voiture, toujours chez Rolls-Royce.

À l’heure où une grande partie de la filière automobile est au ralenti par manque de semi-conducteurs, BMW approvisionne en priorité sa marque de luxe, qui n’en a jamais manqué, car elle rapporte le plus de profits. Pour les riches, pas de pénurie !

Hélène COMTE