Police : des excuses, jamais !

03 Novembre 2021

Début septembre, dans la cité des Tarterêts à Corbeil-Essonnes, la police avait interpellé de façon musclée un jeune à moto faisant un rodéo urbain. Sa mère avait essayé de s’interposer et un policier l’avait aspergée de gaz lacrymogène.

Cette bavure, filmée, avait déclenché des affrontements entre jeunes de la cité et CRS pendant plusieurs jours. La mairie avait alors organisé une réunion publique pour apaiser la situation, au cours de laquelle un commissaire avait présenté des excuses à la maman malmenée.

Cette tentative d’un commissaire pour se montrer honnête est très mal passé auprès de la haute hiérarchie policière. Celle-ci l’a immédiatement sanctionné en le démettant de ses fonctions. Ah mais !

Pour le ministère de l’Intérieur, il est hors de question d’admettre que des policiers aient pu se montrer brutaux envers la population des quartiers populaires. Les excuses ne font pas partie de son vocabulaire.

L. D.