EPSM de la Sarthe : il faut embaucher !

03 Novembre 2021

La direction de l’EPSM (établissement public de santé mentale) de la Sarthe a déclenché un plan blanc lors du week-end du 22 octobre et créé dans l’urgence une unité d’accueil psychiatrique dans les étages du centre hospitalier du Mans, pour désengorger les Urgences.

La direction a évoqué des circonstances exceptionnelles lors de la semaine du 18 au 22 octobre, avec un doublement du nombre de patients aux Urgences en attente d’être hospitalisés dans une structure psychiatrique. Mais cette situation n’a rien d’exceptionnel, elle dure depuis des mois ! D’autant plus qu’en Sarthe il manque au bas mot quarante médecins urgentistes.

Depuis des années, la direction justifie la diminution du nombre de lits en expliquant qu’il est possible de prendre correctement en charge les patients en ayant une capacité moindre, et que c’est un problème d’organisation et d’optimisation des ressources. Le fait d’avoir dû ouvrir en urgence une unité prouve le contraire.

Une petite centaine de salariés de l’EPSM se sont donc rassemblés vendredi 29 octobre, à l’appel des syndicats CGT et FO, pour dénoncer les conditions d’ouverture de cette unité : deux par équipe, un infirmier et un aide-soignant, alors que le minimum de trois dans les autres unités de l’EPSM est déjà bien insuffisant. Sans compter que les soignants qui y sont affectés sont retirés de leurs équipes habituelles. Au final, cette unité avait pour vocation de fermer une semaine après, alors qu’elle ne désemplit pas depuis son ouverture et que l’afflux des patients risque de se maintenir.

Dans cet hôpital, il faudrait embaucher le personnel nécessaire, et au moins rouvrir un service.

Correspondant LO