EDF : 400 millions s’envolent

03 Novembre 2021

Les fournisseurs alternatifs ne sont pas les seuls à spéculer sur le prix de l’énergie.

EDF s’y est mise aussi, depuis quelques années, par le biais d’un service, EDF Trading. Les traders (autrement dit les spéculateurs pour le compte d’EDF) achètent et vendent gaz et électricité sur le marché de gros, à l’échelle internationale.

Comme pour toute spéculation, il y a des risques. C’est ce qui s’est produit début octobre, où un trader avait parié sur une baisse du prix de l’électricité pour la période dite de pointe hivernale. Or, depuis deux mois, celui-ci ne fait que grimper allègrement. Le résultat de l’opération est qu’EDF y a laissé 400 millions d’euros !

EDF s’est bien gardée de le dire, elle ne communique jamais sur les activités de trading. Mais plusieurs journaux ont révélé l’affaire, sans être démentis. D’ailleurs EDF aurait par la suite récupéré sa perte dans d’autres opérations. L’entreprise qui spécule ainsi est détenue à près de 84 % par l’État jouant, et quelquefois perdant, grâce à l’argent des usagers.

A. V.