Bêtisier ministériel

03 Novembre 2021

La crise hospitalière fait l’actualité jour après jour. Elle est si profonde que le gouvernement ne peut la nier. Interrogé à ce propos, le porte-parole du gouvernement, Attal, a annoncé le lancement d’une enquête pour en connaître les causes… qui sont connues de chacun et avaient été dénoncées lors du grand mouvement des travailleurs hospitaliers en 2019.

Véran, le ministre de la Santé, a ressorti les mêmes refrains lors de sa visite de l’hôpital de Blois. Interrogé sur les élèves-infirmiers qui démissionnent avant même d’avoir fini leur formation, il a eu le front de répondre à des soignants lui exposant toutes leurs difficultés quotidiennes : « Nous essayons d’en comprendre les causes. »

Mais la palme de la mauvaise foi gouvernementale revient sans conteste au Premier ministre. Visitant un hôpital de Marseille, Castex a eu ce trait de génie, auquel même La Palisse n’avait pas pensé : « Le meilleur moyen de soulager l’hôpital, c’est de ne pas tomber malade. »

Cette pensée profonde va-t-elle être inscrite au fronton des hôpitaux, avant de les fermer ?

Lucien DÉTROIT