Les salaires au cœur des revendications

27 Octobre 2021

Un certain nombre de grèves et mouvements ont éclaté dans la dernière période, avec comme revendication la revalorisation des salaires. Il ne s’agit pas d’un raz de marée, cela reste limité, mais cela exprime tout de même les attentes de la majorité des travailleurs.

Ces mouvements touchent des secteurs d’activité les plus divers. Les sages-femmes se sont fait largement connaître, au niveau national. Les salariés de Décathlon, dans la grande distribution, connaissent leur premier mouvement, certes encore minoritaire, face à la famille Mulliez. Les travailleurs des Ehpad du groupe Korian sont aussi en mouvement sur les rémunérations. Labeyrie, dans l’industrie alimentaire, a vu les salariés entamer une grève longue pour 150 euros d’augmentation de salaire. Dans la Mayenne, c’est un groupe de la transformation des métaux qui s’est mis en mouvement. La liste est loin d’être close, la période des rencontres annuelles obligatoires patronat-syndicats sur les salaires favorisant ces réactions.

Il est impossible de dire si ce frémissement va se transformer en une vague plus importante, mais ce qui est à l’ordre du jour partout, c’est de mettre en avant les revendications qui permettent vraiment d’en finir avec des salaires ou des pensions indignes. C’est aussi de prendre conscience qu’il ne s’agit pas d’un problème local, isolé par usine ou entreprise, mais d’un problème général qui se pose à toute la classe ouvrière. Et justement, sur ce terrain, les travailleurs rassemblés sont en position de force pour imposer ce qu’il leur faut.

Paul SOREL