Hôpitaux de Sète : contre les suppressions de lits

27 Octobre 2021

Le personnel des hôpitaux de Sète, dans l’Hérault, était en grève jeudi 21 octobre, à l’appel des syndicats CGT et FO. La colère vient du fait que la direction continue à désosser le centre hospitalier du bassin de Thau, qui regroupe notamment les établissements d’Agde et Sète.

En effet, après la fermeture de l’accueil médicalisé de jour (petites urgences) à Agde en août, et la fermeture de 30 lits de SSR (soins de suites et de réadaptation) en septembre, ce sont aujourd’hui dix lits de médecine et quatre lits de réanimation que la direction entend supprimer à Sète.

Un rassemblement était organisé à 13 heures. Plus de 100 blouses blanches ont répondu à cet appel, ce qui faisait chaud au cœur, comme le disait une aide-soignante. Les explications fumeuses de la direction, évoquant la pandémie de Covid-19 et le Ségur de la santé, ont fait monter d’un cran la colère.

Beaucoup d’hospitaliers, confrontés à la dégradation des services de santé et de leurs conditions de travail, et pour qui les 183 euros de rattrapage des salaires du Ségur sont loin du compte, ne comptent pas en rester là.

Correspondant LO