IUT-Montreuil : leçon de choses au menu

20 Octobre 2021

Bien des étudiants de milieu populaire sont désormais contraints, de recourir à des centres de distribution de denrées alimentaires de base.

Des associations se sont même créées spécialement pour cela dans certains centres universitaires. Leurs organisateurs se disent débordés par la demande.

Le gouvernement et les autorités ont eu naturellement des mots touchants et se vantent d’avoir, au plus fort de la crise sanitaire, fait financer des repas à un euro par les œuvres universitaires. Mais toute leur politique, depuis la réduction des budgets sociaux jusqu’à la suppression des contrats aidés, a conduit à cette situation. Les six cents étudiants de l’IUT de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, peuvent en témoigner.

Leur restaurant universitaire, privatisé depuis 2016, a été fermé pendant l’épidémie. Malgré les promesses de l’administration, il n’a toujours pas rouvert ses portes, faute de repreneur. Nourrir correctement et à un tarif raisonnable ces étudiants ne serait pas assez rentable ! En attendant, ils doivent se contenter de sandwiches, pour trois fois le prix d’un repas au restaurant universitaire, et méditer sur ce qui est rentable ou non dans une société basée sur le profit.

P. G.