Site Arkema – Pierre-Bénite : treize travailleurs jetés à la rue

13 Octobre 2021

Les travailleurs de Kemira, installés sur le site Arkema de Pierre-Bénite, dans la banlieue lyonnaise, ont appris vendredi 1er octobre la décision de leur patron de fermer cette unité de production.

Les installations, spécialisées dans la fabrication de produits de traitements des eaux, avaient été vendues en 2007 par Arkema, qui ne les trouvait pas assez rentables et n’était surtout pas intéressé par cette production, marginale pour lui. La décision de Kemira, qui réduit au chômage les treize travailleurs de l’usine, a provoqué la colère, autant par sa brutalité que par ses conditions, avec des indemnités de licenciement au minimum légal.

Jeudi 7 octobre, ils ont tous fait grève et se sont adressés aux travailleurs d’Arkema du site. Les discussions et les marques de sympathie ont été nombreuses, ce qui les a confortés dans leur volonté de s’opposer à ce mauvais coup. Ils réclament une augmentation substantielle des indemnités de licenciement, mais surtout en priorité leur reclassement chez Arkema ou sur un autre site de la vallée de la chimie. Perdre son emploi aujourd’hui, de plus avec une famille à nourrir, c’est souvent se retrouver dans la précarité ou retrouver un emploi avec un salaire la plupart du temps bien inférieur.

La grève du 7 octobre a permis d’obtenir une augmentation, insuffisante, de la prime de licenciement. C’est un encouragement à continuer. D’autres actions et rassemblements sont prévus dans les jours suivants.

Correspondant LO