Disneyland – Paris : “horaires adaptés, esclavage déguisé !”

06 Octobre 2021

Mardi 5 octobre, une soixantaine de militants de la CGT Disneyland Paris se sont rassemblés devant l’entrée du parc, pour dénoncer les salaires de misère et surtout les mal nommés « horaires adaptés ».

Ces horaires sont entrés en vigueur depuis septembre 2020 et ont été imposés aux trois quarts des 15 000 salariés du parc depuis la deuxième réouverture, en juin dernier.

Pour économiser du personnel, Disney module les horaires de façon que les équipes du matin et du soir ne se chevauchent plus. Les conséquences sont catastrophiques pour la vie personnelle et la santé des travailleurs des attractions, de la restauration, des boutiques et des hôtels : plannings chamboulés, parfois en dernière minute, journées de travail de dix heures pouvant se terminer à 22 heures, demandes de congés refusées, suppression des deux jours de repos consécutifs, alors que la direction s’était engagée à ne pas y toucher. Et les salariés ne peuvent même plus protester auprès de leur responsable car c’est désormais un logiciel qui, à distance, gère les plannings.

« Horaires adaptés, esclavage déguisé ! », scandaient les militants de la CGT. Adaptés, ces horaires le sont à la soif de profit des actionnaires. La seule réponse que Disney mérite, c’est un coup de colère de tous.

Correspondant LO