Gare du Nord– Paris : rassemblement contre des menaces racistes

29 Septembre 2021

Mardi 21 septembre, près de 80 cheminots se sont rassemblés pour dénoncer un tag raciste envers une collègue de la gare qui avait été découvert trois jours plus tôt.

Le casier de cette collègue, militante syndicale connue et appréciée, avait été tagué d’insultes racistes, misogynes, avec des menaces de mort. Le syndicat Sud auquel elle appartient était également visé.

Ce fait survient quelques semaines après d’autres propos racistes qui avaient déjà fait réagir les cheminots du commercial de la gare du Nord. De nombreux collègues de la gare ont d’emblée senti que ces tags les concernaient et qu’il ne fallait pas laisser passer sans réagir. La plupart sont venus pendant leur service, parfois la totalité d’une équipe, y compris les jeunes embauchés, des intérimaires et quelques chefs. Le fait de se retrouver nombreux a renforcé le moral et l’idée qu’on pouvait réagir ensemble face à ce problème. Quelques cheminots d’autres sites étaient également présents.

Après une première partie du rassemblement sans la direction, l’assemblée s’est dirigée vers ses bureaux, en traversant toute la gare. Trois représentants de la direction sont descendus, et ont dû entendre tout ce que les participants avaient à dénoncer, la colère des uns et des autres. Les trois hauts cadres ont demandé à pouvoir parler. Ils ne sont pas pour rien dans le climat dans la gare, les sous-effectifs, et les tensions entre travailleurs. Cela ne les a pas empêché de tenter de montrer leur soutien à la collègue insultée, sans convaincre grand monde.

Plusieurs cheminots leur ont demandé ce qu’ils comptaient faire pour que cela ne se reproduise pas. Mais leur réaction hypocrite a certainement convaincu plus d’un participant que pour régler nos problèmes, il ne faudra pas compter sur eux, mais sur nos propres forces.

Correspondant LO