Auchan en emporte le vent… et l’argent

29 Septembre 2021

La SNCF vient de résilier le contrat qui la liait à Ceetrus, une filiale immobilière du groupe Auchan, concernant la transformation de la gare du Nord en gigantesque centre commercial.

Ce projet pharaonique lancé en 2019 coûtait originellement 600 millions d’euros et devait être achevé en 2023, JO obligent. Mais avant même que le premier coup de pioche soit donné, son coût était déjà passé à plus de 1,5 milliard, « hors aléas de chantier » et la fin du chantier repoussé à 2026, au plus tôt !

Un consortium associant à 66 % Auchan et 33 % la SNCF avait été créé et Ceetrus devait hériter d’une concession de quarante ans à l’issue des travaux. Et tous célébraient ce partenariat public-privé devant accoucher d’une rentabilité exceptionnelle en raison des 700 000 usagers quotidiens de la gare. Il s’agissait en effet de transformer ceux-ci en acheteurs de cravates ou de parfum le long d’une galerie commerciale de 300 m de long et 18 de large, passage obligé pour accéder aux trains.

Aujourd’hui, avec la multiplication par trois des coûts et des délais, la SNCF a donc dénoncé la défaillance de son partenaire et sa « déroute industrielle. » Pour autant, 200 millions de frais de résiliation du contrat pourraient rester à la charge de l’entreprise publique.

À défaut de faire correctement rouler les trains, la SNCF sait parfaitement se faire rouler.

C. B.