Lycée professionnel Sabatier – Bobigny : trois jours de grève

22 Septembre 2021

Au lycée professionnel de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, la rentrée scolaire s’annonçait catastrophique : vœux des enseignants quasiment pas respectés, emplois du temps intenables et incohérents.

Neuf postes n’avaient pas été pourvus et une classe n’avait que quatre professeurs présents à la rentrée, les autres étant en attente d’être nommés par le rectorat de Créteil. À cela s’ajoutent des problèmes récurrents depuis plusieurs années, comme les dysfonctionnements de l’outil informatique et le fait que, les deux lycées professionnels de Bobigny, Sabatier et Alfred-Costes, ayant un seul et même proviseur, cela se traduit par une surcharge de travail pour l’adjoint.

Cette année, c’en était vraiment trop. La colère s’est nettement exprimée en assemblée générale de prérentrée et, lundi 6 septembre, la majorité des enseignants se sont mis en grève. Elle a été reconduite les deux jours suivants, bien que le proviseur ait expliqué que cela ne faisait que « rajouter de la complexité à la complexité » !

Mercredi 8 septembre, les enseignants se sont rendus devant le rectorat de Créteil, rejoignant ainsi le rassemblement des contractuels en lutte prévu ce jour-là. Il semble qu’ils aient commencé à être entendus : les emplois du temps ont été totalement revus et des enseignants contractuels ont rapidement été nommés sur la plupart des postes non pourvus.

Correspondant LO