À la fête Lutte ouvrière de Lyon

22 Septembre 2021

La fête lyonnaise de Lutte ouvrière, les 18 et 19 septembre, a marqué aussi un début de campagne pour Nathalie Arthaud. Le samedi soir, un débat a suivi son intervention devant quelque 500 personnes, des travailleurs, beaucoup de jeunes et des moins jeunes.

Les témoignages de camarades travaillant chez Renault Trucks ou dans un centre de tri de La Poste ont illustré comment les capitalistes accroissent leurs profits, malgré les pénuries de pièces et l’anarchie de la production, en intensifiant les cadences et en exploitant des intérimaires. Une brancardière des HCL a raconté comment l’obligation vaccinale de Macron conduit certains travailleurs à être mis hors de l’hôpital, sans salaire, menacés du chômage, alors que les bras manquent dans tous les services.

Les questions écologiques révoltent en particulier la jeunesse, a aussi fait remarquer un participant, et nécessitent que l’on s’en préoccupe. Bien sûr, mais « parler d’écologie sans remettre en cause la toute-puissance des capitalistes est une escroquerie », a affirmé Nathalie. Et c’est bien de cette inacceptable toute-puissance qu’il faudra parler durant toute cette campagne.

Correspondant LO