Hausse du smic : on est loin du compte !

22 Septembre 2021

Le smic augmentera de 2,2 % au 1er octobre, soit 35 euros brut par mois, en raison d’une hausse de l’inflation. Le salaire minimum est revalorisé en fonction d’un indice des prix, et la loi prévoit une hausse automatique en cours d’année lorsque l’augmentation de cet indice dépasse 2 %.

Mais, en raison du mode de calcul adopté, cet indice est loin de refléter la perte de pouvoir d’achat des classes populaires. Par exemple, les produits électro-ménagers entrant en compte dans le calcul étant de moins en moins chers, cela fait baisser l’indice de l’Insee. Or on n’achète pas souvent un réfrigérateur, alors que, du fait de l’augmentation de nombreux produits alimentaires, on a de plus en plus de mal à le remplir.

Avec une hausse des prix officielle de 2,2 % au mois d’août par rapport à novembre 2020, on est très loin de ce que tout le monde peut constater en faisant ses courses, le plein de sa voiture ou en payant ses factures : en un an, la hausse a été de 31 % pour le gaz, de 17 % pour les produits pétroliers, de 6,8 % pour les produits alimentaires frais.

Dans les années 1970, la CGT avait élaboré son propre indice, qui prenait en compte les dépenses des familles ouvrières, indice qui était systématiquement de deux à trois points au-dessus de l’inflation officielle. Si l’indice de l’Insee se base bien sur des données réelles, son mode de calcul et son utilisation sont bien politiques. Comme il sert de référence pour l’augmentation du smic, le gouvernement, et derrière lui le patronat, ont bien sûr intérêt à le minorer. D’ailleurs, Bruno Le Maire a annoncé dans le même temps qu’il n’y aura justement pas de « coup de pouce » pour les plus bas salaires.

Totalement insuffisante, l’augmentation du smic ne concerne que les plus bas salaires. Il faudra imposer une augmentation générale des rémunérations.

Quant à son montant, les travailleurs sont les mieux placés pour évaluer eux-mêmes les augmentations indispensables pour vivre correctement.

Camille PAGLIERI