Nos lecteurs écrivent : Pénuries organisées et hausse des prix

15 Septembre 2021

« Je travaille dans une entreprise des Hauts-de-France qui fournit plus de 180 magasins en chaussures. Depuis plusieurs mois, la marchandise, qui vient quasi en totalité d’Asie, peine à arriver dans l’entrepôt.

C’est dû en grande partie à la pénurie de containers organisée au niveau mondial par les grands armateurs, pour faire monter les prix du transport. Cela se fait sentir, et du coup il y a beaucoup de retard sur les arrivages, et beaucoup moins de marchandise dans les magasins.

Mais surtout, l’entreprise répercute évidemment les augmentations des prix du transport sur ses prix. S’ajoute à cela l’augmentation des prix des matières premières qui est répercutée par les fournisseurs et que l’entreprise répercute aussi en partie.

Au final, dans les magasins, où la clientèle est pourtant modeste, c’est la valse des étiquettes : les chaussures ont vu leur prix augmenter de 3, 4 ou 5 euros et certaines ont subi des augmentations de 33 %, passant de 45 à 60 euros !

Inutile de dire que nos salaires, et ceux des clients des magasins, n’ont pas connu la même augmentation ! »

Une lectrice des Hauts-de-France