300 000 SDF : réquisition des logements vides !

08 Septembre 2021

Le 1er septembre, plus d’un millier de personnes sans domicile, dont un bon nombre de familles de migrants, parmi lesquels 200 Afghans, se sont installées dans le parc André-Citroën, dans le XVe arrondissement de Paris, pour réclamer un toit, avec le soutien du collectif Réquisitions.

Ce collectif, composé d’associations telles que le Droit au logement, Utopia 56 et le Collectif des sans-papiers 75, milite pour que l’État procède à la réquisition des logements vides. Cela serait, bien sûr, une mesure d’urgence élémentaire et indispensable pour loger les 300 000 personnes condamnées à vivre dans la rue.

Ces 300 000 personnes, loin d’être toutes des migrants arrivés de fraîche date, sont la partie la plus mal lotie des 15 millions de mal logés de ce pays. La construction de logements, comme toute activité capitaliste, doit être rentable. Voilà pourquoi il n’y en a pas pour les travailleurs lorsque l’État se désengage de ce secteur.

Les 1 200 occupants du parc André-Citroën ont été embarqués et « mis à l’abri », suivant le vocabulaire policier. D’ici quelques semaines, ils seront de nouveau dehors. La réquisition de logements vides est une nécessité !

David Mencas