Stellantis-PSA – Sochaux

25 Août 2021

Les travailleurs à peine rentrés de trois petites semaines de congés, l’usine de Sochaux a été de nouveau mise partiellement à l’arrêt. Bien des travailleurs se disaient qu’on aurait mieux fait de pouvoir avoir quatre semaines de congés, plutôt que de rentrer au boulot pour s’arrêter au bout de quelques jours, même s’ils n’étaient pas mécontents de souffler un peu.

Selon la direction, la faute en serait à un cluster Covid dans une usine de Malaisie qui produit des semi-conducteurs. Pour les salariés de Peugeot, cet arrêt de production des 3008 et 5008 implique des pertes de salaire liées au chômage partiel. Pour les sous-traitants, cela peut se traduire par des jours de congés volés et pour les intérimaires, la perte du salaire. Les travailleurs trinquent pour l’anarchie de la production capitaliste qui, cette année, n’a pas arrêté de faire du yoyo à cause du manque de pièces, et pas uniquement de semi-conducteurs.

Pendant que les salaires sont amputés et que les emplois baissent, par le biais du chômage, du non-remplacement des départs en retraite et du renvoi des intérimaires, les profits explosent. Le groupe Stellantis (qui regroupe maintenant PSA, Fiat, Opel, etc.) a fait 6 milliards de bénéfices en six mois, la rentabilité a atteint 11,4 %, du jamais-vu. Cela alimente l’idée que les patrons se moquent de nous et racontent vraiment n’importe quoi. Cela alimente aussi l’idée que de l’argent il y en a, mais qu’il n’est pas dans les bonnes poches. Reste à aller le chercher !

Correspondant LO