Tourisme spatial : caprices de riches

14 Juillet 2021

Le milliardaire anglais Richard Branson, patron de Virgin, a réussi à monter à 90 kilomètres dans l’espace, volant la vedette au patron d’Amazon, Jeff Bezos, qui avait prévu de décoller le 20 juillet.

Bezos a rétorqué que lui irait vraiment dans l’espace, en franchissant la ligne fatidique des 100 kilomètres d’altitude et en embarquant un touriste spatial prêt à débourser 28 millions de dollars pour trois minutes d’apesanteur. Branson, lui, qui ne demandera que 200 000 euros aux futurs touristes spatiaux, opère dans le low-cost.

Le patron de SpaceX, Elon Musk, n’a alors pas pu s’empêcher de rappeler que c’est lui qui a la plus grosse fusée… et qu’il enverra des millionnaires en orbite à la fin de l’année.

Ainsi, il en est maintenant du vol spatial comme de bien d’autres conquêtes scientifiques : entre les mains de quelques margoulins, il devient un joujou dérisoire pour millionnaires, à ajouter à leurs yachts, leurs pur-sang et leurs voitures de course.

S. F.