Bretagne : très haut débit pour les profits

14 Juillet 2021

La chambre régionale des comptes (CRC) vient de pointer dans son dernier rapport les causes du retard pris dans le déploiement de la fibre optique en Bretagne.

Piloté par le syndicat mixte Mégalis, qui regroupe plusieurs dizaines de collectivités territoriales, et sous la houlette du conseil régional, selon la CRC, le clientélisme est une politique largement répandue pour une obtention plus rapide de la fibre. Ainsi, des communes avec une forte activité économique comme Pontivy ou Loudéac ne sont toujours pas couvertes en très haut débit, alors que de petites communes rurales le sont.

Par ailleurs, les contrats entre Mégalis et Orange sont extrêmement rentables. Si, au départ, il était prévu de verser 15 % de dividendes à ce groupe pour sa mise de départ, avec la renégociation des contrats, la rentabilité est passée à 44 %.

Des millions d’argent public tombent ainsi dans les poches des actionnaires d’Orange sans trop d’efforts. Pour ces profiteurs, la fibre est la poule aux œufs d’or. Dans ces conditions, pourquoi Orange serait-il pressé de raccorder l’ensemble des foyers bretons à l’Internet très haut débit ?

Correspondant LO