Caf – Nancy : le mécontentement s’exprime

07 Juillet 2021

Depuis le début de l’année, l’application de la dernière réforme de l’aide au logement pose de nombreuses difficultés dans les Caf (les caisses d’allocations familiales) : bugs informatiques, obligation de forcer le traitement des dossiers, de refaire les calculs à la main... et bien sûr, difficultés à renseigner les allocataires.

Les salariés faisaient face tant bien que mal à ces difficultés, jusqu’à ce que, mi-mai, le directeur général de la Cnaf affirme dans la presse qu’il n’y avait pas de soucis et que très peu d’allocataires étaient concernés. Ses déclarations ont mis le feu aux poudres, et dans plusieurs Caf à travers le pays, malgré le télétravail encore massif, des débrayages ont eu lieu. Jusqu’à pousser l’ensemble des syndicats à appeler à une grève nationale des caisses le 29 juin.

À Nancy, près de 30 % des salariés étaient en grève ce jour-là. Une quinzaine de grévistes se sont rassemblés devant la Caf pour rendre visible la mobilisation et s’adresser aux allocataires.

Les grévistes ont pu constater que la grande majorité des allocataires soutiennent leur mouvement, car ils subissent tous les jours l’allongement des délais de traitement. Ils sont d’autant plus révoltés que la Caf de Nancy a profité de la pandémie pour fermer définitivement l’ensemble des permanences du département et limiter l’ouverture de la plateforme téléphonique aux seuls après-midi.

Contre le sous-effectif et la dégradation du service rendu, salariés et allocataires se rendent bien compte qu’ils ont les mêmes intérêts.

Correspondant LO