Présidentiables : qui donnera le plus aux capitalistes ?

30 Juin 2021

Xavier Bertrand, à peine conforté comme futur président de la région Hauts-de-France, est venu tout comme Macron à l’usine de Douai pour soigner son image de « créateur d’emplois ».

Il s’est vanté des 35 millions de subventions du conseil régional, et la communauté d’agglomération du Douaisis a insisté sur sa contribution de 40 millions d’euros, censée racheter à Renault des terrains obtenus en 1969 pour 1 franc symbolique.

Mais l’État donne encore plus d’argent public : 165 millions d’euros sont annoncés déjà. La secrétaire d’État à l’Industrie elle-même l’a remarqué : « Xavier Bertrand ne doit pas s’attribuer tous les mérites. Il ressemble à la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf. »

Mise à disposition des terrains, recrutement, formation, etc. : l’État, le conseil régional, les collectivités locales sont prêts à ressortir le carnet de chèques et faire des cadeaux supplémentaires. Un vrai concours de subventions, dont les travailleurs risquent de ne pas voir la couleur.

M. B.