C’est la fête pour les banquiers américains

30 Juin 2021

Depuis la crise déclenchée par la pandémie, la banque centrale américaine, la Fed, avait voulu limiter les versements de dividendes aux actionnaires des banques. Leur reprise était conditionnée aux résultats de tests quant à leur solvabilité. C’est chose faite et les plus grandes banques américaines viennent d’annoncer les versements qu’elles s’apprêtent à faire.

Ainsi Morgan Stanley, une des plus grosses banques américaines, projette le doublement du dividende trimestriel et le rachat de ses propres actions pour 12 milliards de dollars sur l’année à venir. Si les classes populaires ont vu leur revenu s’effondrer, les banquiers, eux, ont accumulé d’importants capitaux excédentaires selon le PDG de la banque.

Quand ça va mal, c’est souvent le meilleur moment pour les plus gros capitalistes.

I. R.