Troyes : le théâtre du Peuple retourne à la ville

23 Juin 2021

Depuis plus de deux mois, les intermittents et précaires de la culture sont aussi en lutte à Troyes.

Après avoir occupé le théâtre de la Madeleine pendant plusieurs semaines et dû quitter les lieux pour cause de travaux, ils ont sans prévenir investi le théâtre de Champagne aussitôt renommé théâtre du Peuple.

Il s’agissait de demander la prolongation de l’année blanche pour les précaires et le retrait de la réforme de l’Assurance chômage, qui entraînerait la perte de centaines d’euros d’indemnisation. Empêchés de travailler depuis plus d’un an, les travailleurs du spectacle ont déjà subi l’arrêt ou la diminution de leurs droits au chômage, faute de pouvoir les recharger par des périodes travaillées. Nombre d’entre eux ont basculé dans la misère ou la précarité.

Le collectif des artistes de Troyes réclame aussi la création d’un tiers-lieu, une salle de 400 m2 qui permettrait enfin « une programmation culturelle diversifiée et de qualité ». Il a organisé de nombreuses manifestations et animations en ville, toujours vivantes et dynamiques.

La mairie de Troyes, dirigée par François Baroin (LR), prétend comprendre les revendications et chercher le dialogue mais aussi à obtenir la fin de l’occupation du théâtre, jugeant illégale « l’occupation d’un établissement culturel pour forcer à changer la politique culturelle de la ville ». Le gouvernement annonçant la réouverture des lieux de spectacle, elle reproche aux artistes d’empêcher celle du théâtre, le début d’une programmation prévue et le nettoyage des locaux. Une action en justice de la mairie se double d’une mise en demeure de quitter les lieux.

« Le visage de la culture, ici, c’est le patrimoine… Nous nous sommes heurtés aux mensonges, à la manipulation, aux fourberies… Le théâtre du Peuple retourne à la ville », a déclaré le collectif d’artistes à la veille d’une convocation au tribunal administratif. Les artistes sont bien décidés à poursuivre leur combat.

Correspondant LO