À Reims : répartir le travail entre tous

09 Juin 2021

Le 29 mai, lors de la réunion de Nathalie Arthaud à Reims, une militante aide-soignante en Ehpad, pleine d’émotion et de colère, a dénoncé le statut de ces établissements.

Enrageant de voir leurs propriétaires s’enrichir par des tarifs exorbitants et des conditions de travail scandaleuses, elle a décrit le manque de personnel et des horaires qui rendent impossible de fournir tous les soins et l’accompagnement nécessaires aux patients, et qui accablent les travailleurs en les empêchant de profiter de leur vie personnelle.

Pour mettre fin à de telles situations, alors qu’il y a dans le même temps des millions de chômeurs, imposer la répartition du travail entre tous est une nécessité. Lutter pour cela, c’est aussi se battre pour faire prévaloir les idées de lutte de classe et les idées communistes, les seules qui soient porteuses d’avenir pour l’ensemble de la société.

Correspondant LO