Le Mans : jour de colère des AESH

09 Juin 2021

Jeudi 3 juin, au Mans comme dans d’autres villes, les AESH ont fait grève et se sont retrouvées pour exprimer leur colère.

Elles étaient une centaine devant l’inspection d’académie, accompagnées de quelques enseignants qui travaillent avec elles.

Ce chiffre, en augmentation par rapport aux journées précédentes de mobilisation des AESH, révèle que la colère monte. Beaucoup ont pris le micro pour illustrer leurs conditions de travail : des salaires qui n’atteignent pas 800 euros, une formation inexistante, des accompagnements d’élèves harassants, la course d’un élève à l’autre, ou d’un établissement à l’autre et parfois même le refus de l’administration d’accorder le droit de prendre un autre emploi en complément. Quelques enseignants ont aussi témoigné de l’importance du travail effectué par leurs collègues AESH dans leurs cours.

Après une manifestation dynamique réclamant des salaires dignes, sans les PIAL ni la précarité, les AESH se sont dispersées, en ayant noué des liens qui sont un gage pour de futures mobilisations.

Correspondant LO