Finance : sandwichs en folie

09 Juin 2021

Quelle mouche a donc piqué la finance internationale pour qu’une boutique de sandwichs attire des investisseurs du monde entier ?

Hometown Deli, situé à Paulsboro, petite ville du New Jersey, est un commerce qui, au cours des trois premiers mois de 2021, a vendu pour 5 305 dollars de sandwichs, soit un marché somme toute modeste.

Mais les requins de la finance ont transformé ce commerce local périclitant en un Spac, une entreprise à but spécial, selon l’acronyme anglais. Les Spac sont des entreprises sans réelle activité économique, dont les statuts sont vagues et qui peuvent donc en toute légalité servir de support aux financiers, dont l’imagination est fertile dès qu’il s’agit d’argent.

C’est ainsi qu’une banque d’investissement américaine a donné l’idée aux propriétaires de la sandwicherie, le proviseur et une enseignante du lycée voisin, de vendre des actions de leur boutique. La banque en a acheté un paquet, devenant propriétaire. Puis, ce printemps, deux fonds d’investissements, basés à Hong Kong et à Macao, ont acquis des parts ; certaines ont été rachetées depuis par des universités privées américaines, véritables entreprises en recherche de placements.

Ces manœuvres ont fait monter la capitalisation en Bourse de Hometown Deli à 113 millions de dollars en avril 2021. Cela fait beaucoup de sandwichs... Mais, à ce stade, le commerce n’était plus qu’un paravent pour que les spéculateurs puissent, par son intermédiaire, acheter d’autres entreprises ou procéder à des opérations financières. En 2020, les Spac ont ainsi mobilisé 83 milliards de dollars.

Les voies de la finance sont parfois mystérieuses. Mais son but est clair : faire son beurre, sans même avoir besoin d’en mettre dans les sandwichs.

L.D.