Parcoursup du combattant

02 Juin 2021

Depuis le 27 mai, les lycéens reçoivent les réponses pour les formations qu’ils ont demandées après leur bac.

Sans surprise, les refus s’accumulent se multiplient. Et pour cause : face aux 635 000 futurs bacheliers inscrits en 2021, le nombre de places offertes dans l’enseignement supérieur, universités, classes préparatoires ou BTS est très inférieur aux besoins.

L’an dernier, plus de 93 000 bacheliers étaient restés sans affectation à la suite de la première phase d’admission. Cette année, le nombre de ceux qui se retrouvent au bout du compte sans affectation risque d’être encore plus élevé. Selon l’intersyndicale du supérieur, il faudrait construire trois universités de plus et embaucher plus de 9 000 enseignants pour répondre aux demandes. Or 310 000 bacheliers supplémentaires sont attendus cette année, sans que des moyens supplémentaires soient prévus, que ce soit les locaux ou les embauches du personnel nécessaire.

C’est ce que le gouvernement appelle considérer la formation des jeunes comme une priorité.

Aline RETESSE