Logement : pas à la même enseigne

02 Juin 2021

La vente de manoirs, hôtels particuliers et châteaux se porte bien. Le cabinet Le Nail, dont c’est le fonds de commerce, a annoncé une augmentation de 40 % de ses transactions en 2020 et de 20 % au premier trimestre 2021. Ce serait un effet du Covid-19, qui aurait donné des envies d’espace, de parcs et jardins. « En ce moment, on a quatre à cinq transactions en même temps. Parfois, nous avons plusieurs acheteurs pour un même bien. Cela n’arrive jamais », s’enthousiasme un vendeur d’agence au Figaro.

Au moment où, au 1er juin, le gouvernement met fin à la trêve des expulsions, qui menace 60 000 personnes et où la réforme des APL pèse sur les budgets de millions de familles populaires et de leurs enfants, ce boom des ventes de châteaux donne des envies de jacquerie.

B. S.