Ville de Paris : “Pas une minute de plus !”

26 Mai 2021

Jeudi 20 mai, les agents territoriaux de la ville de Paris étaient dans la rue pour exprimer leur refus de l’application de la loi de transformation de la fonction publique.

Cette loi, visant à aligner le temps de travail des agents du public sur celui des travailleurs du privé, impliquerait la perte de huit jours de congé pour la plupart des agents territoriaux, et pas seulement à Paris. Pour d’autres elle se traduirait par des heures supplémentaires non payées.

Beaucoup de secteurs professionnels étaient présents à la manifestation : ouvriers d’atelier, techniciens de laboratoire, personnel des espaces verts, de la propreté, de la sécurité, des crèches, des musées, des écoles. Pour la plupart des manifestants venus de l’école Poissonniers du 18e arrondissement, par exemple, qui s’étaient donné rendez-vous pour défiler derrière une banderole de leur école, il s’agissait d’une grande première, première grève et première manifestation. Bien que collègues du même établissement, c’était la première fois qu’ils manifestaient ensemble, agents d’entretien, cantinière, Atsem, animateur bibliothécaire, directrice du centre de loisirs et enseignants.

Dans une ambiance revendicative, en scandant « Hidalgo, pas une minute de plus, Hidalgo, pas un congé en moins », les manifestants ont rejoint l’Hôtel de Ville, où les quelques policiers présents n’ont pu les empêcher d’envahir la place et d’interpeller la maire de Paris. Une journée qui ne doit être qu’un début.

Correspondant LO