À Nanterre, le vol des congés ne passe pas

19 Mai 2021

Depuis le 3 mai, les agents territoriaux de la ville de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, ont engagé la lutte contre l’application par la mairie de la loi dite de transformation de la fonction publique.

Cette loi aboutit à augmenter le temps de travail des agents et à réduire leurs jours de congés. Des accords plus favorables existaient, permettant de réduire un peu le temps de travail et d’accorder des jours de congé en plus. Beaucoup comprennent que cela va signifier aggravation de la charge de travail et moins de recrutement de titulaires et de remplaçants. Ces jours de congés ne sont pourtant pas de trop et compensent un peu la pénibilité de beaucoup de postes et la faiblesse des salaires.

Mardi 18 mai, l’intersyndicale CGT-FO-UNSA-CFDT avait appelé à une manifestation à partir de 10 heures dans les rues du centre-ville. Les travailleurs étaient environ 250 et cela faisait plaisir à voir et à entendre. Des collègues des centres de loisirs étaient là avec leurs pancartes, le centre de santé affichait son ralliement à la grève par une banderole aux fenêtres. Des employés de la voirie, des parcs et jardins étaient en tenue de travail. Comme le soulignaient plusieurs pancartes, c’est bien joli de féliciter le personnel municipal, mais pendant toute cette année Covid  sans « les petites mains » il n'y aurait pas eu d’écoles désinfectées, pas de portage des repas aux séniors, pas de rendez-vous pour les vaccinations, etc.

Leur force est là : dans cette société, les travailleurs font tout tourner et ils doivent s’en servir pour se faire respecter.

Correspondant LO