La Poste – Calvados : une journée réussie, un mécontentement partagé

19 Mai 2021

Mardi 18 mai, l’appel à une journée de mobilisation nationale des postiers a été largement suivi dans le Calvados. Les grévistes étaient nombreux, notamment dans les bureaux.

La Poste elle-même avoue des chiffres de 25 à plus de 30 % de grévistes dans les bureaux. Cela signifie que, souvent, plus de 50 % des facteurs titulaires ont fait grève. Dans certains bureaux de Caen et de sa périphérie, presque tous les facteurs sont venus au rassemblement sous les fenêtres de la direction régionale de La Poste. En tout, 350 postiers du département se sont retrouvés pour crier leur mécontentement, avec en plus des délégations de travailleurs de l’Orne et de la Manche.

La suppression de la prime d’intéressement a été pour beaucoup la goutte d’eau qui les a décidés à se joindre au mouvement. Mais la colère porte sur un ensemble de choses qui s’ajoutent les unes aux autres pour dégrader les conditions de travail. Depuis un an et demi, les postiers sont sur la brèche et ont accepté de prendre sur eux pour le bon fonctionnement du courrier et des autres opérations.

Tous se rendent compte que la direction entend continuer dans le même sens : les salaires restent aussi bas, le sous-effectif est toujours la règle. Il s’aggrave même, puisque de nouvelles réorganisations sont prévues, avec suppressions d’emplois à la clé. Autour de Caen, La Poste prévoit de regrouper le centre de tri (PIC) avec le bureau assez important de Colombelles, à l’est de l’agglomération. Bien sûr, tout le monde craint que ce soit le prétexte à de nouveaux sales coups, contre lesquels les travailleurs devront réagir ensemble. Les postiers de la PIC et de Colombelles étaient nombreux au rassemblement. Ce premier pas dans la mobilisation a regonflé le moral de tous les participants.

Correspondant LO