Amour de l’uniforme

19 Mai 2021

Marine Le Pen vient de prendre le contre-pied de Castex qui, suivant l’exemple de Macron débaptisant l’ENA, a annoncé la fin du corps préfectoral.

Invoquant les mânes de Napoléon, créateur de la fonction, elle a écrit à chaque préfet pour l’assurer de sa « haute considération ». Le Pen promet de « s’employer à défendre le corps préfectoral », c’est-à-dire les privilèges des 750 hauts fonctionnaires qui en font partie et dont la carrière est assurée au sein de l’État.

Quand on rêve de donner des ordres et de manier la trique, on ne peut qu’admirer les professionnels du genre.

L. D.