Hilti – Magny-les-Hameaux : un cluster révèle le mépris patronal

11 Mai 2021

Samedi 24 avril, dans l’entrepôt de l’entreprise internationale d’outillage professionnel Hilti, à Magny-les-Hameaux dans les Yvelines, un travailleur a été testé positif au Covid-19.

Lundi matin, son chef prévient les autres membres de la plateforme. Le lendemain un autre travailleur s’avère contaminé. Par conséquent, la direction « autorise » les ouvriers à aller se faire tester sur leurs heures de travail. Mais elle leur impose de revenir à leur poste dans l’attente des résultats ! Inévitablement, le vendredi 30 avril au soir, ils étaient plusieurs à être contaminés au Covid-19, et ce n’est pas la désinfection des lieux faite ce jour-là qui pouvait empêcher le virus de continuer à circuler. Et en effet, le lundi suivant 3 mai, un nouveau cas positif était déclaré. Ce jour-là seulement, soit une semaine après la découverte du premier cas, la direction organisait une réunion de crise. Une infirmière arrivée sur les lieux découvrait le lendemain, grâce au test, un autre travailleur contaminé.

Dix travailleurs étaient donc atteints, soit un cinquième de l’effectif. La direction de Hilti, qui dicte ses consignes, en est entièrement responsable. Si des travailleurs de l’entrepôt et plusieurs membres de leurs familles ont été infectés, c’est du fait de la volonté patronale de continuer la production coûte que coûte, alors qu’il était déjà connu que le virus circulait dans l’entrepôt. De quoi se mettre vraiment en colère.

Correspondant LO