Trëma-Reims : une grève réussie

05 Mai 2021

Les travailleurs de Trëma, entreprise de Reims spécialisée dans le transport de personnes handicapées, se sont mis en grève à partir du mardi 27 avril.

Ils dénonçaient la dégradation des conditions de travail et de service aux usagers depuis que le Grand Reims a confié en 2019 cette activité à un nouveau prestataire, Lucky Star.

Ils réclamaient aussi des augmentations de salaire, en particulier une prime Covid de 1 000 euros et une augmentation de salaire de 100 euros mensuelle pour tous. La direction a été surprise par la mobilisation, qui a touché 22 des 28 chauffeurs tout au long de la grève. Les travailleurs se sont réunis en assemblée générale permanente sur le piquet de grève. Ils ont décidé démocratiquement de leur mouvement, en discutant et en votant leurs revendications, en approuvant par vote les délégations qui devaient les représenter face au patron et en élisant un comité de grève, réunissant syndiqués CGT et des non-syndiqués. Nombreux à la manifestation du 1er mai, les grévistes y ont récolté des marques de soutien et des contributions à leur caisse de grève.

Lundi 3 mai, les négociations se sont ouvertes. Les travailleurs ont obtenu une hausse de salaire de 50 euros brut, une prime dite Macron de 650 euros net et la création d’un poste de chauffeur supplémentaire.

Dans ce service de transport adapté qui existe depuis plus de vingt ans, il n’y avait jamais eu grève et, pour une première, c’est indéniablement une réussite. Tous ont appris à s’organiser collectivement et à faire vivre leur mouvement. Une expérience précieuse pour ceux à venir.

Correspondant LO