Résidence Allende – Saint-Denis : premiers reculs de LogiRep

05 Mai 2021

La mobilisation engagée par le collectif Allende dans la résidence du même nom à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, s’enracine tous les jours. Les factures d’eau insensées, montant jusqu’à 6 000 euros, envoyées par le bailleur privé LogiRep aux trois quarts des locataires, après la mise en place de nouveaux compteurs en 2020, ont déclenché une colère qui ne s’éteint pas.

Les résidents se sont donc organisés en collectif, ont déployé des banderoles dans la résidence et alerté la presse.

Le collectif se réunit deux fois par semaine avec une assistance de 20 à 40 personnes. Infirmières, femmes de ménage, employés de bureau, chauffeurs de taxis et livreurs sont rassemblés dans cette lutte qui crée une solidarité dans la cité. Une boucle de discussion WhatsApp fonctionne en permanence avec 103 personnes marquant leur adhésion à l’action du collectif. Et tout le monde n’a pas WhatsApp !

Pour autant, l’inquiétude est grande chez les habitants. La peur d’utiliser l’eau amène des parents à faire laver les mains de leurs enfants avec du gel hydro-alcoolique ou à les faire rapidement sortir de leur douche !

Fin avril, LogiRep a invité 43 locataires ayant les plus grosses factures (entre 1 000 euros et 6 700 euros) à des rendez-vous individuels. Ils sont sortis avec une baisse très importante du montant de leur facture, LogiRep leur offrant une aide sur ce qu’elle s’apprêtait à leur voler sans donner pour l’instant la moindre justification. Elle leur a seulement demandé de ne pas le faire savoir, de peur que le mouvement ne fasse tache d’huile.

Cela a été ressenti comme une première victoire et le collectif prépare activement son rendez-vous, le 5 mai, avec LogiRep. Il demandera des explications, exigera l’annulation de toutes ces factures non justifiées et un règlement global pour les centaines de locataires.

Une manifestation est prévue samedi 8 mai avec les collectifs de la cité voisine des Francs-Moisins, qui connaissent les mêmes problèmes et se sentent encouragés par la mobilisation d’Allende.

Correspondant LO