Formation : promesse de Macron

21 Avril 2021

Macron a promis lors de sa campagne de développer la formation professionnelle, des jeunes en particulier, ce qui serait selon lui le vrai remède au chômage. Début 2019, le gouvernement a donc décidé d’une réforme pompeusement appelée Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Auprès des demandeurs d’emploi, salariés en chômage partiel, jeunes en apprentissage, le dispositif a connu du succès et le budget s’est révélé insuffisant.

Il manque 3 milliards d’euros d’ici fin 2021. L’État a prévu une subvention exceptionnelle de 750 millions pour l’apprentissage, mais cela ne fait pas le compte. Et pour les années suivantes le problème sera le même. La ministre du Travail a bien prévu des concertations avant l’été, avec entre autres le Medef et les syndicats. Mais on sait déjà que les patrons ne veulent pas augmenter leur contribution et ce n’est sûrement pas le gouvernement qui leur fera violence.

S. M.