« Stratégie pauvreté » : un plan fumeux… parti en fumée

07 Avril 2021

En 2018, Macron avait annoncé un grand plan baptisé « stratégie de lutte contre la pauvreté ». Son évaluation a été confiée à France Stratégie, organisme dirigé par l’ex-ministre François Bayrou, aboutissant à la nomination d’une commission présidée par l’ancien PDG de Renault, Louis Schweitzer.

Or, cette commission taillée sur mesure a eu beau chercher une stratégie, elle n’a à peu près rien trouvé. Sur 35 mesures, seules quatre auraient été réellement mises en place, dont l’augmentation de la prime d’activité – sous la pression des gilets jaunes – et la création de la complémentaire santé solidaire, fusion de la CMU-C et de l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS).

Si la commission avait cherché les décisions augmentant la pauvreté, elle en aurait trouvé beaucoup plus.