Danone : non aux licenciements !

07 Avril 2021

Le géant agroalimentaire Danone a confirmé la suppression de 1 850 postes dans le monde, dont 458 en France, dans le cadre d’un projet dit de réorganisation qui avait déjà été annoncé en novembre dernier.

Les licenciements toucheraient principalement le personnel administratif, des employés, mais aussi des cadres et hauts cadres. Cette fois, le Covid ne peut être invoqué comme prétexte puisque le plan appelé Local First a été conçu dès la fin 2019, bien avant la pandémie. La direction de Danone ne cache d’ailleurs pas son objectif, qui est de faire de 700 millions à un milliard d’euros d’économies sur la variable d’ajustement que sont les salariés.

Les actionnaires de Danone seraient mécontents des résultats, surtout au regard de ceux de leurs concurrents. Cela a valu au PDG, Emmanuel Faber, d’être finalement remplacé le 14 mars dernier. La rentabilité de Danone serait en effet inférieure de quatre points à celle de Nestlé ou Unilever, qui affichent des marges autour de 18 % du chiffre d’affaires. De quoi contrarier les actionnaires de Danone, dont ceux des deux fonds d’investissement, et motiver la décision de supprimer près de 2 000 emplois. Les capitalistes sont décidément des parasites qu’il faudra empêcher de nuire.

Aline RETESSE