Les territoriaux contre le vol des congés : À Nantes

31 Mars 2021

Jeudi 25 mars, des agents territoriaux de la ville de Nantes et de Nantes Métropole étaient en grève pour contester l’augmentation de leur temps de travail.

Comme dans d’autres communes, la mairie (PS, EELV, PC, UBD), dirigée par Johanna Rolland (PS) veut faire passer le temps de travail de 1 547 h à 1 607 heures ; soit 60 heures supplémentaires par agent et par an. Cela suppose de supprimer six jours de congés, sur les trente-trois octroyés actuellement. Avec cette économie, d’après la CGT, la mairie et la métropole pourraient se passer de recruter 300 agents à temps plein. Et la mairie ne s’arrête pas là : suite à la modification des horaires, elle parle déjà de supprimer les tickets-restaurants aux agents en équipe.

Alors que les salaires sont bloqués depuis des années, que les conditions de travail se dégradent, les 1 607 heures ne passent pas ! Près de 1 000 agents étaient en grève et ont défilé au cri de « Johanna, nous voilà » jusqu’aux portes de la mairie. Divers secteurs étaient représentés : la voirie, la propreté urbaine, les espaces verts, le service de l’eau…

Cette journée était une première mobilisation, avant celle du 9 avril. D’autres agents de l’agglomération se sont également mobilisés dans la commune de Rezé le 23 mars, et la contestation pourrait s’élargir aux collègues de Nantes Métropole et aux autres communes, car tous les territoriaux sont attaqués.

Correspondant LO