Contrats des restaurateurs : AXA condamné

24 Mars 2021

Depuis le début de l’année, plusieurs restaurateurs ont obtenu en justice la condamnation de leur assureur, AXA, qui a fait appel.

Victimes de fermetures administratives pendant les deux confinements, ces restaurateurs réclament des indemnités pour leurs pertes dans ces périodes. Pour la première fois, le 25 février, un restaurant de Marseille, L’Espigoulier, a gagné en appel contre l’assureur.

Environ 15 000 restaurateurs ont en effet souscrit un contrat multirisque professionnel avec AXA. Ce contrat stipulait qu’ils seraient indemnisés en cas de fermeture administrative suite à une épidémie. Mais, suite à la crise sanitaire et pour éviter d’avoir à les indemniser, AXA s’appuyait sur une ambiguïté créée par une autre clause du contrat. Cette dernière excluait le cas d’une fermeture administrative, si elle concernait d’autres restaurants du même département, ce qui était évidemment le cas lors des confinements. En octobre dernier, AXA a envoyé un avenant aux contrats, pour retirer explicitement ce type d’épidémie de la garantie à partir du 1er janvier 2021. Ainsi, en pleine pandémie de Covid-19, l’assureur a décidé de se débarrasser du risque... de payer

En se battant pour obtenir leur dû, ces restaurateurs lèvent un coin du voile sur les méthodes des capitalistes de l’assurance, qui prélèvent une véritable dîme sur la société. Malgré la crise, AXA a engrangé 3,16 milliards d’euros de bénéfice net en 2020, et a largement les moyens de payer ce qu’il doit aux restaurateurs.

Charles Legoda