Hébergement d’urgence : pauvreté permanente

10 Mars 2021

Selon le ministère des Solidarités et de la santé, 26 000 personnes étaient accueillies chaque jour dans des structures d’hébergement d’urgence début 2017, trois fois plus qu’en 2009.

Ces statistiques ne reflètent qu’une partie de la réalité, car bien des sans domicile fixe restent dans la rue et ne sont donc pas comptabilisés. En outre, ces chiffres ne tiennent pas compte des places ouvertes de façon temporaire (uniquement durant l’hiver, par exemple), ni des 45 000 personnes hébergées dans des chambres d’hôtel.

Plus de femmes, plus de familles avec des enfants, accueillies plus longtemps, telle est la conséquence de la crise du capitalisme, avant même le déclenchement de l’épidémie de coronavirus.

Sacha Kami