Nos lecteurs écrivent : se faire vacciner, une gageure

17 Février 2021

« Sur la ville de Paris, c’est le parcours du combattant pour avoir un rendez-vous dans l’un des 19 centres de vaccination.

Les personnes âgées de plus de 75 ans ont reçu une lettre signée de la maire de Paris et du maire d’arrondissement, les informant qu’il est possible de se faire vacciner depuis le 18 janvier. Pour prendre rendez-vous, le plus simple pour les personnes âgées est souvent par téléphone, au 3975, mais un message automatique répond : “En raison des livraisons très limitées des doses de vaccin, il n’y a plus de rendez-vous disponibles actuellement.”

Pour ceux qui essaient par Internet au www.sante.fr, il faut créer un compte Doctolib. On peut ensuite y passer des heures sans résultat, car les sites de vaccination inscrivent en général : “En raison d’une forte demande, ce centre n’a plus de disponibilités.” Lorsque enfin le centre propose des dates et des créneaux horaires et que l’on indique un choix, en général un message s’affiche disant que, vu l’affluence de demandes, ce rendez-vous est déjà pris. Lorsque par chance on obtient un rendez-vous, il faut sélectionner une date de deuxième dose. Et là, dès le premier échec sur un créneau, le premier rendez-vous est annulé : il faut de nombreuses tentatives et de la rapidité dans les clics pour réussir à saisir les deux rendez-vous.

Ensuite, il faut accepter les conditions avec plusieurs clics, et lorsqu’on confirme finalement le rendez vous, un message annule le tout en expliquant qu’en raison de la forte affluence, etc.

Ma mère a 90 ans, et à aucun moment on ne peut écrire un message en essayant de faire valoir une priorité d’âge.

Le gouvernement et les chaînes d’information parlent en boucle de la vaccination, mais en réalité il n’y a plus de vaccins, et les personnes âgées ne peuvent pas se faire vacciner à Paris. Quant au site et au numéro de téléphone, ils montrent à quel point la désorganisation et l’incurie s’ajoutent à la pénurie organisée par la production capitaliste des vaccins. »

L. V. de Paris